Small World contre la presse anglaise

Small World n’est pas responsable d’un fait-divers macabre en Angleterre.

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Small World, le jeu de société publié par Days of Wonder, a été cité à tort hier par une grande partie de la presse papier et internet anglaise.
En effet, le Daily Mail et le Sun nous apprenait hier qu’une mère de famille vivant dans la banlieue de Londres aurait affamé ses enfants et laissé mourir ses chiens à cause d’une addiction à Small World, jeu jouable en ligne et accessible via des invitations Facebook. Nous en sommes réduits à croire que les “journalistes” anglais ont confondu Small World avec un jeu online de type univers virtuels.

Bien que nous déplorons ce fait-divers tragique, il est important pour nous de clarifier cette méprise : Small World, n’est pas jouable en ligne et encore moins accessible via des invitations Facebook. Il est donc inconcevable que Small World, jeu de société familial et convivial, puisse être à l’origine de ce drame. Il est évident qu’une erreur a eu lieu à un moment donné dans le relais de l’information, et que les journalistes anglais n’ont pas vérifié leurs sources.

Nous avons donc, sous la forme d’un communiqué de presse, fait un démenti officiel et avons demandé aux journalistes de retirer les citations erronées concernant Small World. Enfin, nous avons invité ces journalistes à vérifier de plus près leur informations, en visitant le site internet du jeu Small World ou la section Small World pour iPad sur l’AppStore.

Ce billet est disponible en: Anglais

7 réponses à “Small World contre la presse anglaise”

  1. Duinhir says:

    Je ne penses pas m’avancer beaucoup en disant que toute la communauté ludique est avec vous sur ce coup…
    Tous mes encouragements.

  2. Bar-91 says:

    A une époque où tout s’accélère et devient “virtuel” surtout dans le monde de l’internet mais pas seulement, il est temps de poser des repères, sinon, “le petit poucet” ne” va plus retrouver son chemin et en attraper le vertige.
    Il faudra bien un jour dissuader ce genre d’attitude en exigeant un peu plus de professionnalisme.
    Espérons que l’épicentre est passé et que les conséquences ne seront pas néfastes pour le jeu et son avenir dans les pays anglophones et pour DOW.

  3. Hawkmoon von Köln says:

    Hallucinant !
    On est avec vous !

  4. Vangoce says:

    Pour ma part, j’ai déjà carbonisé une pauvre petite lasagne sans défense à cause d’une partie trop prenante …

  5. BaKoun says:

    Vous n’avez plus qu’à retourner cela en votre faveur, en créant un buzz autour de la sortie d’un nouveau peuple “journaliste amateur” ou “so-british”!

  6. Hawkmoon von Köln says:

    Aujourd’hui, dans le Maine libre (mais à mon avis, il doit être dans d’autres journaux du groupe), est paru un article sur l’Ipad et ses applications en dernière page. Devinez qui est interviewé ? Ce cher Eric !
    Ainsi, on apprend que la version de SmallWorld se vend bien ainsi que les boîtes…
    Cet article tombe à pic !
    En espérant que les Anglo-Saxons ne feront pas de racisme primaire anti-français (même si DoW est un éditeur franco-américain…)…

  7. niky62 says:

    God save “SmallWorld” ! ! !
    Profitez en pour rebondir….

Loading Facebook Comments ...